Kwibuka28: Le Rwanda commémore le génocide perpétré contre les Tutsi

AGEZWEHO

  • Kwibohora28: Intambwe yatewe mu buhinzi mu myaka 28 – Soma inkuru...
  • Kwibohora28: Ishusho y'ubukungu bw'u Rwanda 28 ishize – Soma inkuru...

Kwibuka28: Le Rwanda commémore le génocide perpétré contre les Tutsi

Yanditswe Apr, 08 2022 08:32 AM | 476 Views



En procédant au lancement de cette semaine de deuil, le Président de la République Paul Kagame et la Première dame Jeannette Kagame ont déposé un gerbe de fleurs et ont rendu hommage aux victimes qui reposent au mémorial du génocide de Kigali et ont allumé le flambeau de l’espoir.

Le témoignage et les faits historiques présentés pendant la cérémonie ont montré que le paroxysme de la mauvaise politique divisionniste a été le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda en 1994.

Même si le génocide commis contre les Tutsi a été perpétré avec une atrocité qui dépasse l’entendement humain, le témoignage présenté a montré que les rescapés se sont reconstruits grâce au bon leadership dont la priorité est l’unité des rwandais.

Le Président de la République Paul Kagame a fait observer que la 28ème commémoration est le moment où les gens ne trouvent pas quoi dire, pas parce qu’ils ne jouissent pas de liberté d’expression mais plutôt suite à l’atrocité du génocide perpétré contre les Tutsi où les gens étaient pourchassés pour ce qu’ils sont.

 «Imaginez aussi ce qui se serait passé si certains d’entre nous qui portaient des armes, si nous avions accepté de nous venger et que nous également avions massacré les gens qui avaient tué nos proches. Premièrement, nous aurions eu raison de le faire mais nous ne l’avons pas fait, nous les avons laissés. Certains d’entre eux sont dans leurs foyers, dans leurs villages, d’autres sont au gouvernement, font des affaires, certains de ceux qui sont responsables».

Dans son exposé sur certains faits de l’Histoire du Rwanda, le ministre de l’unité nationale et de l’engagement civique, le Dr. Jean Damascène Bizimana a indiqué que le 29 septembre 1992, les forces armées rwandaises ont publié un long document du Colonel Nsabimana qui était leur Chef d’Etat-major qui disait que le Tutsi est l’ennemi du Rwanda et que celui qui soutient le Tutsi est un traitre, ajoutant que les colonisateurs avaient très tôt remarqué les effets de cette politique mais n’ont voulu rien entendre.

 «Mettre en place une armée dite nationale et écarter les Tutsi, c’est l’une des raisons qui ont fait que depuis 1959, les Tutsi étaient massacrés et l’armée ne faisait rien pour prévenir les massacres mais y participer. Ces faits historiques que je présente rapidement, montrent l’importance de la bonne politique «Ndi Umunyarwanda» que nous avons actuellement adoptée. Ils montrent que le génocide perpétré contre les Tutsi n’est pas survenu par accident. Depuis 1959, le gouvernement a adopté la culture de persécution des Tutsi qui a été intégré dans la politique nationale. Les Tutsi subissaient toujours l’injustice et la population s’en est habitué jusqu’à introduire cette situation dans les faits et leur conduite. L’injustice faite au Tutsi devint un fait normal, pas extraordinaire et non punissable et certains ont considéré cela comme du patriotisme. Le génocide perpétré en 1994 est venu parachever cette politique».

Le ministre Bizimana a fait observer que même la mise en place de l’armée s’est basée sur une horrible discrimination où les Tutsi n’avaient pas le droit d’en faire partie.

L’atrocité de ces instructions de Habyarimana qui considéraient les réfugiés rwandais comme des étrangers et que leur retour au bercail n’était pas conforme à la loi est l’une des causes du génocide perpétré contre les Tutsi que nous commémorons aujourd’hui.

KASSIM YUSSUF



Ba uwambere gutanga igitekerezo

Tanga igitekerezo:



RSS FEED

Karongi: Abarokotse jenoside barifuza ko umusozi wa Gatwaro wakubakwaho ubusitan

Ubuhamya bwa Karekezi warokoye abatutsi abahishe mu ndake

Tariki 9 Mata 1994: Ingabo z'Abafaransa zatereranye abatutsi