La Première dame du Rwanda Jeannette Kagame exhorte les jeunes à lutter contre les négationnistes

AGEZWEHO

  • Guverinoma yashimiye abatuye i Nyaruguru uruhare rwabo mu umutekano – Soma inkuru...
  • Intambara ya M23 na Congo ntigomba kubazwa u Rwanda- Perezida Kagame – Soma inkuru...

La Première dame du Rwanda Jeannette Kagame exhorte les jeunes à lutter contre les négationnistes

Yanditswe Apr, 14 2022 19:47 PM | 574 Views



Au cours de l’exposé qui s’est focalisé mercredi sur le rôle des jeunes dans la prévention du génocide et l’édification du Rwanda que les rwandais souhaitent, la Première dame du Rwanda Jeannette Kagame a exhorté les jeunes à lutter contre les négationnistes.

Environ 280 jeunes hommes et filles en provenance de 33 pays dont le Rwanda et surtout ceux qui sont nés après le génocide perpétré contre les Tutsi, ont participé à l’exposé KUGICANIRO où des conseils et des témoignages sur ce qui s’est passé pendant le génocide perpétré contre les Tutsi leur ont été donnés.

Nyombayire Yvette était âgée de 12 ans lorsque toute sa famille a été massacrée pendant le génocide perpétré contre les Tutsi et qu’elle est restée orpheline qui a vécu une vie très dure.

 «Cela signifie que ce combat est le nôtre ; qu’on se bouge parce que j’admets que vivre dans cette histoire, nous en sommes les dépositaires. Qu’on se dise la vérité, qu’on ouvre les cœurs pour que nous puissions puiser pour les jeunes et vous, permettez-nous d’échanger les idées. Vous connaissez divers réseaux sociaux que je ne connais pas de noms. Utilisez-les mais vous ne le ferrez pas bien si vous n’étudiez pas».

Cet exposé a été organisé conjointement par les jeunes membres de l’organisation Peace & Love Proclaimers PLP, La Fondation Imbuto et l’organisation Aegis Trust qui œuvre pour la prévention du génocide.

Les jeunes qui ont participé à ce débat indiquent s’être engagé à ne pas prendre à la légère la lutte contre le négationnisme et le révisionnisme du génocide perpétré contre les Tutsi.

Shema Naswiru : «Nous devons nous rappeler que les négationnistes et révisionnistes du génocide sont comme de mauvais herbes. Lorsque vous les laissez grandir, le champ devient improductif. Unissons alors nos efforts pour les combattre sérieusement. Nous sommes prêtes à faire tout ce qui est possible et fournir les efforts nécessaires pour acquérir des connaissances sur ce qui s’est passé, chercher de bonnes informations que nous allons délivrer, lutter contre ceux qui banalisent le génocide sur internet selon nos capacités».

Le ministre de l’unité nationael et de l’engagement civique, le Dr. Bizimana Jean Damascène indique qu’il y a 800 livres qui ont été écrits sur le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda et qui contiennent beaucoup d’informations qui aideraient les jeunes à démentir les négationnistes et révisionnistes.

Bizimana Jean Damascène : «Je voudrais parler de 2 choses. Le premier concerne le fait de connaitre l’Histoire. Les jeunes vous avez la chance d’être dans un pays ayant un bon leadership mais qui a été caractérisé par cette sombre histoire qui a fait que plus d’un million de Tutsi soient massacrés. Connaitre cet histoire c’est un impératif, connaitre ce qui l’a caractérisé car c’est l’un des éléments de l’héritage que vous aurez à préserver».

La Première dame Jeannette Kagame présente à cette activité a exhorté les jeunes à réfléchir sur le courage que les rwandais ont eu besoin pour reconstruire leur pays qui avait été détruit. La Première dame a fait savoir que le pays a choisi de privilégier la paix et l’amour et a demandé aux jeunes de préserver ce que le pays a acquis.

La Première dame du Rwanda a déclaré : « A ceux qui sont dans cette salle, à ceux qui sont au pays et à ceux qui sont à l’extérieur, nous sommes un seul rwandais et nous partageons tous ce pays qu’est le Rwanda. Comme l’a dit un poète, nous sommes des vrais rwandais. Je suis persuadé que pour tous ceux-là qui sont confrontés au traumatisme, à la tristesse ou ceux qui veulent les distraire ou ceux qui divisent les rwandais, chacun pourrait se poser ces questions de curiosité. Quelle alternative avions-nous ? Qui pourrait condamner le gouvernement qui a remplacé le gouvernement ségrégationniste en place, remplacé par celui de l’unité des rwandais ? Qui aurait condamné le gouvernement qui a instauré la justice réelle au lieu de se venger ? Le gouvernement qui a fait rentrer sa population utilisée comme armée par les génocidaires, le gouvernement qui a également supprimé la peine capitale et qui a accordé la liberté totale à chaque rwandais. La liste est longue. Nous devons lutter à toujours comprendre que nous devons être les mêmes, être redevable et beaucoup réfléchir».

Les jeunes ont été invités à avoir du courage dans tout ce qu’ils réalisent et éviter tous ceux qui les découragent et qui veulent les faire reculer dans le processus de développement.

KASSIM YUSSUF



Ba uwambere gutanga igitekerezo

Tanga igitekerezo:



RSS FEED

Karongi: Abarokotse jenoside barifuza ko umusozi wa Gatwaro wakubakwaho ubusitan

Ubuhamya bwa Karekezi warokoye abatutsi abahishe mu ndake

Tariki 9 Mata 1994: Ingabo z'Abafaransa zatereranye abatutsi