« Le Rwanda est un pays de valeurs »: Le président Kagame aux diplomates

AGEZWEHO

  • RRA yakusanyije imisoro ingana na miliyali 1907.1 Frw mu mwaka wa 2021-2022 – Soma inkuru...
  • Abanyapolitiki barahamagarira Abanyarwanda gukomera ku bumwe bwabo – Soma inkuru...

« Le Rwanda est un pays de valeurs »: Le président Kagame aux diplomates

Yanditswe Apr, 27 2022 18:47 PM | 368 Views



Le président de la République Paul Kagame déclare que le Rwanda n’a subi aucune pression de qui que ce soit pour conclure un accord avec le Royaume Uni sur les migrants. Le chef de l’etat qui s’exprimait devant les diplomates accrédités à Kigali mardi a réaffirmé que rien ne peut empêcher aux rwandais de vivre les valeurs humaines qui les caractérisent dans leur quotidien.

Pour l’occasion le Président de la République Paul Kagame et la Première Dame Jeannette Kagame ont offert un banquet aux diplomates mardi soir, la première dans ces deux dernières années, une tradition qui avait été compromise par la pandémie de covid19.

 Dans son allocution le Chef de l’Etat a présenté aux diplomates les grandes réalisations du Rwanda et les grands faits qui ont marqué la vie du pays dans ces trois dernières années. Il a évoqué notamment le cas de Paul Rusesabagina arrêté en 2020 et récemment condamné à 25 ans de réclusion pour actes terroristes commis par le groupe  MRCD/FLN fondé et dirigé par lui-même.

Le président Kagame a fait remarquer que sans parler même du Rwanda, il n’y a aucun autre pays au monde qui puisse tolérer les actes similaires à ceux de Paul Rusesabagina. Il a fustigé l’attitude de certains pays qui ont tenté d’exercer une pression sur le Rwanda pour le libérer sans oser même démontrer son innocence.

Le président Kagame a déclaré : « un jour un dirigeant de ces pays que nous respectons est venu me voir et m’a dit que nous devrions libérer cet homme. Je lui ai répondu que premièrement je ne suis pas juge, deuxièmement quand bien même j’userais de mon influence comme président,  je l’aurais mal utilisé. Je lui ai demandé, peux-tu me dire pourquoi cet homme doit être relâché ? Si vous pensez qu’il doit être relâché, que dirais-je aux familles des victimes des actes des groupes armées qui sont venus tués les gens dans le pays.

Je le disais parce qu’il n’osait même pas savoir si cet homme est innocent. Penses-tu que ça serait une justice pour ces victimes, lui disais-je. A lui de me répondre alors, nous pouvons aller voir ces familles et les consoler. Je lui ai demandé encore, quel serait le sort de ses autres coaccusés ?

Visiblement ses propos n’avaient aucun fondement mais il voulait me faire comprendre que nous avions l’obligation de le faire parce qu’ils se sentaient concernés par cette affaire. Bref il semblait dire, c’est nous qui avons fait de cet homme ce qu’il est aujourd’hui. Et il est vrai, ce sont eux qui ont fabriqué sa renommée car ils cherchaient une autre histoire qui ternit l’histoire du Rwanda. Ils voulaient prendre les victimes pour les  coupables ».

Le président KAGAME a également montré à ceux qui envisageraient de détourner les rwandais de leur vision  que c’est une injure qui  ne peut jamais aboutir.

« Nous devons avoir la capacité de gérer ces injures et je crois que nous l’avons. Nous avons appris à les supporter en continuant de vivre. Je vous dirais qu’avec  notre histoire et notre esprit aucune pression quelle qu’elle soit ne nous affecterait pas chez nous. Je sais bien que la plupart le savent déjà mais je voudrais vous le répéter encore. J’espere que même quand je ne serais pas là, d’autres rwandais de bonne volonté tiendront à ces problèmes que nous affrontons chaque jour ».

Revenant sur les récents accords entre le Rwanda et le Royaume Uni sur les migrants, le président de la République Paul Kagame a réaffirmé que le Rwanda ne peut jamais se livrer au commerce d’êtres humains comme certains le disent précisant que cela est contraire aux valeurs de la culture rwandaise. Le Chef de l’Etat a rappelé que quand le Rwanda commençait à donner son apport dans la résolution du problème des migrants de Libye en 2018, divers pays concernés par le problème ont souhaité collaborer avec le Rwanda.

« D’ abord nous nous étions entendus sur le fait qu’une fois arrivés ici  certains d’ entre eux pouvaient retourner chez eux facilement s’ils le voulaient. Deuxièmement les pays européens qui souhaiteraient accueillir ces migrants pouvaient bien venir et choisir ceux qu’ils voudraient. Cela vaudrait mieux que de les laisser aller perdre leur vie en Libye.

 En troisième lieu, nous disions que ceux qui ne souhaiteraient pas retourner chez eux pour des raisons personnelles sans trouver non plus d’autres pays d’accueil pourraient être hébergés par le Rwanda. Il y avait donc trois options en 2018. Je pense que c’est l’origine de ce récent  accord avec le Royaume Uni. C’est comme s’ils disaient que leur sort serait décidé étant eux-mêmes ici au lieu de souffrir de trafic  d’humains dans leurs pays.

Il n’y a rien de mauvais, nous n’avons rien à cacher, nous travaillons dans la transparence, c’est ça la réalité et c’est notre identité même. Je voulais donner des éclaircissements là dessus et c’ est pourquoi je disais qu’il y a ce qui ne peut pas être commercialisé car leur valeur est inestimable. Nous sommes des êtres  dignes d’estime et de valeur. Il ne s’agit donc pas de trafic d’êtres humains entre le Rwanda  et le Royaume Uni. Les gens peuvent ne pas être unanimes là dessus mais finalement quelque chose doit être fait ».

Parmi les diplomates accueillis par le président de la République figuraient 21 nouveaux ambassadeurs qui ont récemment présenté leurs lettres de créance au chef de l’état.

Jean Damascène MANISHIMWE




Ba uwambere gutanga igitekerezo

Tanga igitekerezo:



RSS FEED

RRA yakusanyije imisoro ingana na miliyali 1907.1 Frw mu mwaka wa 2021-2022

Abanyapolitiki barahamagarira Abanyarwanda gukomera ku bumwe bwabo

Bamwe mu rubyiruko baragira inama bagenzi babo kudashishikarira kwirukira mu Bur

Abikorera muri Musanze biyemeje gukomeza kuba hafi abarokotse Jenoside yakorewe

Iburasirazuba: Abikorera boroje inka imiryango 109 y'abarokotse Jenoside ya

Umujyi wa Kigali wasabwe gukemura ikibazo cy’abaturage basiragira ku byang